Grande Mosquée de Tours




Le Tawaf

Avant de commencer le tawaf, le pèlerin devra prononcer la formule de l’intention (fait de s’engager à accomplir le pèlerinage, selon 3 formules) et la formule de la talbiya (réponse du musulman à la demande de Dieu .Elle se fait selon la formule suivante «Labbaik Allâhumma Labbaik. Labbaik, La Shareek Laka, Labbaik. Innal Hamdah, Wan Nematah, Laka wal Mulk, La Shareek Laka » « Je réponds à ton appel mon Dieu, oui, j’y réponds. J’y réponds, ô Toi qui n’as pas d’associé, oui, j’y réponds. La louange, les bienfaits, tous proviennent de Toi, ainsi que le règne, Toi qui n’as pas d’associé ».

La talbiya est obligatoire au moins une fois pour les imams Mâlik et Abû Hanîfa (recommandation prophétique pour shâfi’î).

En arrivant à la Mecque, il est recommandé de dire l’invocation suivante : « Allâhumma hâdhâ haramuka wa amnuk, fa –harrimnî min an-nâr, wa amminnî min ‘adhâbika yamna tab’athu ‘ibâdak, wa-j’alnî min awliya’ika wa ahli tâ’aatik ». « Ô mon Dieu, ceci est ton territoire sacré et ton lieu de sécurité. Interdis mon cœur du feu, et protège-moi (sécurise-moi) de ton châtiment le jour où tu ressusciteras tes créatures. Fais de moi l’une de tes créatures saintes et de ceux qui t’obéissent ».

Une fois face à la Ka’ba il faut prononcer l’invocation suivante :

« Allâhumma zid hâdha l-bayta tashrîfan wa ta’zîman wa tâkrîman wa mahâbatan wa birran, wa zid man sharrafahu wa karramahu mimman hajjahu aw i’tamarahu tashrîfan wa tâkrîman wa ta’zîman wa birran. Allâhumma anta s-salâm wa minkas-salâm hayyinâ rabbi bi-s-salâm ».

« Ô mon Dieu, ajoute à cette maison (la grande mosquée) dignité, grandeur, vénération et respect ; et ajoute à celui qui l’honore et lui fait vénération, parmi ceux qui font le hajj ou la umra, honneur, grandeur, largesse et piété. « Ô mon Dieu, c’est toi la paix (salâm), de toi vient la paix (salâm), fais-nous vivre par la paix. »

Il existe différentes formes du tawaf, nous aborderons celui de l’arrivée Tawâf qudûm, à accomplir lorsqu’on pénètre la première fois dans l’enceinte de la Grande Mosquée Al-Harâm de la Mecque. Il est obligatoire et accompli par le pèlerin ayant choisi la formule d’ifrâd (hajj seul) et en état d’ihram.

Les pèlerins pour l’accomplir doivent :

-      Couvrir les parties obligatoires du corps,

-      Etre en état de pureté rituelle (wudhû’),

-      Accomplir sept tours dans le sens inverse des aiguilles d’une montre.I autour de la ka’ba,, celle-ci devant toujours se trouver à gauche, en passant à l’extérieur de hijr Ismâ’îl,

-      Il doit être à l’intérieur de la mosquée,

-      Les 7 tours doivent se faire l’un après l’autre, sans délai, sans arrêt important entre 2 tours succéssifs, sauf en cas de perte de (wudhû’), de fatigue, de maladie, ou prières obligatoires avec l’imam. Dans ce cas le pèlerin arrête son tawâf, puis le reprend là ou il s’est arrêté,

-      Commencer chaque tour au niveau de la Pierre Noire, ou à partir du signal vert (lampe verte en haut à droite)

-      Le faire en marchant, pour celui qui le peut sinon en cas d’affaiblissement,  maladie, handicap les personnes peuvent le faire en chaise roulante.

Le tawaf est quasi semblable à la prière (salât) car il se fait en état de pureté rituelle (wudhû), et il est fortement recommandé de ne pas parler lors de son accomplissement. En effet le Prophète  précise « Le tawâf autour de la Demeure (Ka’ba) est pareil à la prière, sauf que vous pouvez parler durant celui-ci. Que celui qui parle ne dise que du bien.» (Rapporté par Tirmidhî – 883).

Les recommandations prophétiques :

- Dire l’invocation suivante « Bismi-Llhâhi wa Llâhu akbar . Allâhumma îmânan bika wa tasdîqan bi-kitâbika wa wafâ’anbi-ahdika wa itibâ’an li-sunnati nabiyyika salla Llahu ‘alayhi wa sallam ».

« Au nom de Dieu, Dieu est grand, Ô mon Dieu, croyant en toi attestant véridique Ton livre, par fidélité à Ton pacte et en suivant la conduite de Ton Prophète  ».

Au début de chaque tour (au nombre de 7) du Tawâf, au niveau de la Pierre Noire et lui faisant face, redire l’invocation précédente, sinon il suffit de dire :

« Allâhu akbar », « Dieu est plus grand ».

-      Dénuder l’épaule droite durant les 7 tours du tawâf, pour les hommes uniquement. Ceci est recommandé que pour les tawâf suivis du sa’y, c’est à dire pour l’ifâda.

Il est préférable d’hâter le pas « raml », pendant les 3 premiers tours, pour les hommes lors du premier tawâf (de l’arrivée qudûm), si les conditions le permettent.

-      Embrasser la Pierre noire, sinon la toucher, ou faire un signe vers elle de la main, au début du tawâf et à la fin. Dans la pratique, il est impossible de l’embrasser ou de la toucher à cause du grand nombre de pélerins.Il suffira de faire un signe vers elle.

-      Toucher de la main le coin yéménite de la Ka’ba, à chaque tour dans la mesure du possible, si les conditions le permettent : sinon ne rien faire (ni takbir ni signe de la main) et continuer sa marche.

-      A chaque fois que l’on se trouve entre le coin yéménite et la Pierre Noire, dire l’invocation coranique : « Rabbanâ âtina fi d-dunyâ hasana wa fi-l-akhirati hasana wa qinâ ‘adhaba n-nar », « Seigneur, donne-nous un bienfait en ce monde et un bienfait en l’autre monde et protège-nous du châtiment du feu » (Rapporté par Abû Dawûd 1616, et Ahmad 14852).

D’autres invocations peuvent être dites (Rapporté par Abû Dawûd 1616, Ibn Hibban, Nasâ’i) :

« Allâhumma ij’alhu hajjan mabruran wa dhanban maghfûran wa sa’yan mashkûran.Rabbi ighfir wa r-rham wa’fu ammâ ta’lam wa anta al-a’azzu-l-akram. Allâhumma qani’nî bimâ razaqtanî wa bârik-lî fîhi wa-khluf ‘alaya kulla ghâ’ibatin bi-khayr », « Ô mon Dieu, fais-en un pèlerinage pieux, des pêchés pardonnés, et une démarche louée. Mon Dieu, pardonne et mets-nous sous Ta miséricorde, absous ce que Tu connais, c’est Toi le Bien-aimé, le Généreux. Ô mon Dieu, accorde-moi la suffisance dans ce que Tu m’as octroyé, bénis-le et supplée toute absence par le bien. »

D’autres invocations existent, il est permis de lire le Coran.

Ce qui est licite pendant le tawâf :

Il est permis de :

    ◦ Lire le Coran pendant le tawâf.
    ◦ Les malades, personnes affaiblies peuvent faire le tawâf, en étant porté par des personnes, ou à l’aide de chaises roulantes….
    ◦ Une personne parmi un groupe peut prononcer l’invocation et les autres disent « Âmîn ».
    ◦ Aucune gêne ne doit-être sentie s’il y a nécessité de se bousculer légèrement pour embrasser la Pierre Noire, à condition de ne pas faire mal aux autres musulmans.
    ◦ Embrasser la Pierre noire, sinon la toucher, ou faire un signe vers elle de la main.
    ◦ Possibilité de se reposer entre les tours en cas de nécessité absolue (maladie, faiblesse).
    ◦ Il est permis de circuler devant ceux qui font la prière à l’intérieur de la Grande Mosquée.

Recommandations après le Tawâf :

Il existe plusieurs recommandations (sunna que le musulman s’efforcera d’acomplir) :

1 Faire une prière de 2 cycles (raka’ât) près de Maqâm Ibrâhîm en disant avant la prière (Muslim 2137) : « Wa takhadhû min maqâmi Ibrâhîma musallâ », « Ils ont adopté la station Ibrâhim comme lieu de prière », (Coran La Vache 2/125). Les savants indiquent que l’on peut faire la prière en n’importe quel endroit à l’intèrieur de la Grande Mosquée. Il ne faut pas s’entêter à l’accomplir exactement à cet endroit, il y a risque d’accident grave !
2 Cette priére peut-être accompli en tout temps, y compris dans les moments non recommandés de prière. Pour réaliser cette prière il faut lire pendant le prmer cycle (rak’a) Al-Kâfirûn (Sourate 109), et dans le second , al-Ikhlâs (Sourate 112).
3 CBoire de l’eau de Zamzam, il est recommandé d’en boire à satiété, tout en invoquant Dieu. Le Prophète  a dit de Zamzam qu’elle est guérison pour toutes maladies et exaucement pour toute demande de bien (rapporté par Muslim (4520), Ahmad (20546), Ibn Mâja (3053). Ibn ‘Abbâs le compagnon du Prophète, disait l’invocation suivante (ral-hâkim) :

« Allâhumma innî as’aluka ‘ilman nafi’an wa rizquan wâsi’an wa shifa’ân min kulli dâ’in »,  « Seigneur, Je Te demande une connaissance (science) utile, une large richesse et une guérison de tous les maux ».
4 Invoquer Dieu à l’endroit dit Multazam (se trouvant entre la Pierre Noire et la porte de la ka’aba. Le Prophète  y collait sa joue, sa poitrine et ses bras tout en y invoquant Dieu (Bayhaqî). Cette façon de procéder n’est permise que dans cet endroit uniquement. Les circuits autour de la Kaaba sont traditionnellement effectués au niveau du sol, le Tawaf est désormais réalisé sur le premier étage et le toit de la mosquée à cause de la grande foule. Après le tawâf, le pèlerin se dirige vers Safâ pour accomplir le sa’y s’il est astreint (selon la formule de hajj choisie). Pendant le tawâf, il faut éviter de parler, de discuter ou de rire. Après le tawâf et ses recommandations, le pèlerin se dirigera vers Safâ pour effectuer le sa’y


Source : omrasakina.com

Soutenez le projet

Votre don permettra d'aider la Mosquée de Tours (Association C.I.I.L) dans la construction du Centre Cultuel et Culturel.

« Ceux et celles qui font la charité et qui ont fait à Allah un prêt sincère, cela leur sera multiplié et ils auront une généreuse récompense. »

Coran 57/18