Le mariage musulman

blog-detail-img.jpg

la cérémonie, les traditions ... Comment se déroule-t-il ?


Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Il est possible de se marier religieusement à la mosquée de tours, sur présentation d’une copie d’acte de mariage préalablement remis par les officiers de l’état civil

« Tout ministre d'un culte qui procédera, de manière habituelle, aux cérémonies religieuses de mariage sans que ne lui ait été justifié l'acte de mariage préalablement reçu par les officiers de l'état civil sera puni de six mois d'emprisonnement et de 7 500 euros d'amende »

D'après Ibn Mass'oud (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Ô vous les jeunes ! Celui d'entre vous qui en a les capacités qu'il se marie car ceci va lui faire baisser le regard et est plus chaste pour le sexe. Et celui qui n'en a pas la capacité alors qu'il jeûne car le jeûne sera pour lui une protection » (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5065 et Mouslim dans son Sahih n°1400)

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit : « On se marie avec une femme pour quatre choses: pour son argent, pour sa noblesse, pour sa beauté et pour sa religion. Choisis celle qui a la religion ainsi tu seras gagnant » (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°5090 et Mouslim dans son Sahih n°1466)


Avant le mariage musulman …

Avant de songer à se marier, il y a certaines choses à savoir, mais gardons à l’esprit que les différences culturelles font la force et la richesse d’un couple.

Tout d’abord, un homme musulman n’est pas autorisé à se marier avec une femme athée, agnostique ou polythéiste. Pourtant, on observe de plus en plus des mariages mixtes où la femme, déjà croyante, choisi de ne pas se convertir à l’islam. En revanche, la loi est plus sévère avec les femmes musulmanes. Ces dernières peuvent épouser un homme non musulman à la seule condition que celui-ci se convertisse à l’islam. Dans la plupart des cas, les conjoints acceptent afin de pouvoir vivre avec la femme de leur vie. Par conséquent, les enfants du couple devront être éduqués dans le respect des traditions musulmanes.

Vous comprendrez que le mariage tient une place très importante dans la religion musulmane, et qu’il s’agit d’un engagement plus que sentimental. On parle d’un contrat entre un homme et une femme. Ce dernier est appelé nikah et est fondé, selon le Coran, sur “ l’amour et la compassion que Dieu a infusé dans le cœur de l’homme et de la femme afin qu’ils forment un couple ”.

Qu’elle soit mineur ou majeure, une femme qui désire se marier pour la première fois doit obtenir l’accord de son tuteur (wali), ce dernier devant forcément être musulman. Si le tuteur refuse ce mariage, la jeune femme pourra alors s’aider d’un juge pour pouvoir se marier. Tout couple musulman peut divorcer et se remarier bien que cela soit pensé comme “la chose admise la plus détestée de Dieu“.

Le mari doit, à sa future épouse, verser une dot dont le montant reste secret pour les personnes extérieures au couple. Cette dernière est aussi appelée douaire (mahr) et pourra être utilisée même si le couple venait à divorcer. Cette dot peut avoir diverses formes : Argent, bijoux ou autre.

La veille du mariage se tient une cérémonie très importante pour les futures mariées : la cérémonie du henné. Cette séance a lieu dans un contexte intimiste, en la présence des gens importants et des proches de la famille


La cérémonie

La cérémonie doit se dérouler devant deux témoins au minimum. Parmi eux, des hommes obligatoirement, on comptera le père ou le frère de la mariée. La cérémonie dure une trentaine de minutes et peut se dérouler dans divers endroits : A la mosquée, au futur domicile du couple ou bien celui des parents. En effet, un couple non marié n’a pas le droit de vivre ensemble ni de consommer le mariage avant la signature de l’acte.